Enseignants, n’oublions pas la phonétique!

Enseignants, n’oublions pas la phonétique!

Version polonaise/ Wersja polska (Pamietajmy o fonetyce!)

Actuellement, l’approche communicative est très populaire dans l’enseignement des langues étrangères. Son objectif principal est de parvenir à la compétence communicative comprise comme la capacité de transmettre et de recevoir des informations typiques de la vie quotidienne (Komorowska 2009).

Si nous nous concentrons sur le développement de la compétence communicative, donc sur la formation du comportement linguistique, une question se pose: quelle importance attribuons-nous à l’enseignement de la compétence linguistique? Les sous-systèmes qui composent la compétence linguistique (sous-système phonique, graphique, grammatical, lexical) sont pourtant la base de la connaissance d’une langue étrangère.

Chaque enseignant est conscient que l’équilibre dans le développement de ces quatre sous-compétences est très important parce que la situation de communication exige leur utilisation simultanée – mais cet équilibre est-il gardé dans la pratique pédagogique? En fait, il s’avère que dans la classe de langue étrangère, la composante phonétique est marginalisée, elle fait souvent place à la grammaire et au lexique. Les enseignants omettent souvent les exercices phonétiques inclus dans les manuels. Ils semblent oublier que la phonétique est une composante essentielle du langage et que c’est justement les erreurs de prononciation et d’intonation qui, souvent, empêchent une communication efficace.

 

Beaucoup de gens admirent la musicalité de la langue française. C’est nous, enseignants de cette belle langue, qui devons la transmettre aux élèves. La place que la phonétique occupe dans nos cours dépend de nous, nous choisissons nos méthodes et techniques d’enseignement. Cependant, nous oublions que le développement de la technologie nous donne beaucoup d’options pour varier l’enseignement de la phonétique. Autrefois, l’enseignant était l’unique modèle articulatoire, aujourd’hui, nous pouvons utiliser les enregistrements audio et vidéo afin que les élèves puissent apprendre la prononciation des locuteurs natifs d’une langue.

La majorité des manuels sont accompagnés de CD avec les enregistrements de dialogues. Les apprenants peuvent les écouter et les répéter. Le travail avec le dialogue facilite l’acquisition des sons et de la prosodie tout en plaçant l’apprentissage dans la réalité de la communication. Plusieurs manuels contiennent aussi des activités d’écoute, de répétition, de discrimination et d’identification auditive. Habituellement, ces exercices sont enregistrés sur des CD audio joints aux manuels. On ne peut pas les omettre! Même si les élèves les trouvent peu attrayants et ennuyeux, chaque enseignant est conscient qu’ils sont importants, utiles et adaptés au niveau des apprenants.

La perception correcte du langage oral est la première étape pour avoir une bonne prononciation. Si l’élève a des problèmes avec la perception des sons, il aura également des difficultés avec leur articulation. Nous devons encourager les élèves à écouter des chansons, à regarder des films et des émissions de télévision en version française. Même s’ils ne comprennent pas tous les énoncés, ces activités ouvrent les oreilles des apprenants aux féquences et à la musicalité de la langue cible.

Nous pouvons également profiter d’autres bienfaits que nous donne le progrès technologique. On peut organiser des cours de langue dans un laboratoire d’informatique ou bien dans une salle multimédia. Sur Internet il y a beaucoup d’exercices phonétiques adaptés à des niveaux et des publics différents.

 

De plus en plus d’écoles sont équipées de laboratoires de langues. Ces laboratoires comprennent un poste de maître et des postes d’élève équipés de matériel audio. Chaque élève a à sa disposition un microphone et des écouteurs. L’enseignant possède un ordinateur muni d’un logiciel approprié qui lui permet de réaliser des exercices linguistiques.

Ces ateliers sont très utiles, en particulier ils facilitent l’enseignement de la phonétique. Avec un laboratoire, tous les élèves peuvent parler simultanément sans se distraire les uns les autres. Cette forme de travail fait participer activement les élèves dans les exercices et facilite l’individualisation du travail en contribuant au développement de l’autonomie des apprenants. L’enseignant peut choisir d’écouter un élève, de suivre son travail et lui donner des conseils. Les élèves peuvent enregistrer leurs productions, interagir les uns avec les autres et avec le professeur. Ils peuvent écouter les enregistrements et puis les répéter. C’est une excellente forme de travail pour les personnes qui ont peur de prononcer des nouveaux sons en présence des autres.

 

Les études portant sur l’acquisition du français en milieu institutionnel montrent que les apprenants polonais ont des difficultés à apprendre la phonétique. Le plus souvent, ils peinent pour prononcer des sons vocaliques absents en polonais. En ce qui concerne l’acquisition de la prosodie, les élèves ont des problèmes liés à l’accent (de groupe rythmique et de phrase), au rythme, à l’intonation et à la mélodie. Il est donc important que les élèves fassent beaucoup de travaux d’écoute, de prononciation et de correction. Puisque la prononciation englobe non seulement l’articulation, mais aussi la perception, nous devons faire en sorte que nos apprenants s’entraînent à distinguer et identifier des phonèmes et des éléments prosodiques du français.

Pour conclure, il convient de dire que l’enseignement de phonétique n’est pas une tâche facile pour l’enseignant mais qu’elle vaut la peine d’être faite parce qu’une prononciation correcte garantit une communication efficace dans une langue étrangère et crée une bonne image aux yeux de l’interlocuteur.

 

Bibliographie

Komorowska H. 2009. Metodyka nauczania języków obcych. Warszawa: Fraszka Edukacyjna.

 

Auteur de l’article:  Anna Traczyńska


Institut français de Pologne

VARSOVIE
ul. Widok 12
00-023 Warszawa
22 505 98 18/28
+ Nous écrire

CRACOVIE
ul. Stolarska 15
31-043 Kraków
12 424 53 50
+ Nous écrire

Liens utiles