Exposition : « Avec le temps »

du 14 juin
2019
au 13 juillet
2019
Varsovie
Exposition collective d’artistes français vivant en Pologne, réunis pour présenter des travaux personnels, originaux, exprimant, chacun à sa manière le temps qui passe... Le temps présent, le temps révolu et le temps à venir.

Olivier Couliou
Né dans les années 60 à Paris , Olivier Couliou passera son enfance à Albi, ville de Toulouse-Lautrec entre soleil et vent d’Autan.
Puis Aix-en-Provence, montagne Ste Victoire, Mistral, Cézanne et école des beaux arts formeront ses goûts pour l’aquarelle, les couleurs vives du sud, de l’acrylique et des techniques mixtes, passage du figurative à l’abstraction, recherche d’équilibre et maîtrise du chaos.
Appareil photo en transe dans les favelas de Sao Paulo, cultes d’Umbanda et de Candomblé.
Adieu Tropique, plus d’une décennie à Hambourg où collages, découpages, trames entrelacées seront son travail plastique.
Enfin Varsovie, déjà 7 ans, frottage, grattage, coulure, jeux de hasard et de matière entre forêt, lac et montage numérique.

François Devos
 
Disco-Polo : [Nom Masc.] Genre musical populaire originaire de Pologne. Né au début des années 1990, il est dérivé du disco, de la musique folk contemporaine, de l’euro-disco influencé par l’italo-disco et des chansons folkloriques polonaises.
Dans le bloc de l’Est, La chute du mur de Berlin marque la fin d’une époque. Mais le début des années 90 devient surtout le point de départ d’une nouvelle ère, orientée vers un ultra-libéralisme et une ouverture au monde.
Aussi, les contrastes opposant l’ancien et le nouveau temps, composent le nouveau paysage polonais, sur un plan visuel, économique, social et politique. Aussi notre regard se confronte à un moment figé dans le passé où s’entremêle une note de modernité et d’absurdité.
Elle tente de puiser dans ce passé et de trouver ses marques. La Pologne n’est plus en sommeil. Elle s’est réveillée et s’exprime depuis, de manière rythmée et désordonnée.

Bio
François Devos, dit « Paco », (né en 1975) est un photographe indépendant français basé à Varsovie. Il dessine depuis son enfance, plongé dans la bande-dessinée et étudie l’Histoire de l’Art.
Il réalise des documentaires photographiques sur les différents aspects de la Pologne, depuis 2006. En tant que photojournaliste, il essaye de témoigner des différents événements en Europe.
Il créée la Piksit Factory, spécialisé dans la communication par l’image, réalisant de nombreux travaux corporate.
Il est contributeur pour Rolling-Stone Magazine France. Il travaille pendant un an au sein du collectif Hans Lucas, puis il est distribué par l’Agence Sipa Press. Il est actuellement membre de l’Agence REA à Paris.

Loïc Gatteau
 
Visages Matura
Série de portraits en noir et blanc d'adolescents en passe de devenir adultes.
Ils sont en terminale et vont passer leur BAC dans quelques mois.
Presque adultes, leurs visages adolescents portent encore distinctement les traits de leur enfance qui s’enfuit irrémédiablement.
Les traits s'affirment, le port de tête s'assouplit sensiblement... Leur regard dit beaucoup de ce passage. Veut-il retenir encore un peu ce qu'ils laissent derrière eux ou porte-t—il décidément vers l'avenir?
Photographies frontales et neutres, cette série se veut être un échange de regards, directs, curieux, observateurs et aussi introspectifs sur notre condition d'Etres en perpétuelle évolution. Une réflexion sur la transmission, l'héritage. Un témoignage du temps qui passe.

Bio
Réalisateur, vidéaste, français d'origine polonaise;  il vit en Pologne depuis 12 ans. Il travaille l’image sous différentes formes : films d’entreprises, institutionnels, court métrages, reportages, documentaires, formation, projets artistiques photographiques ou vidéo dont certaines pièces récentes ont pu être exposées dans des festivals en France, en Espagne, en Roumanie ou au Portugal.
Reżyser, kamerzysta, Francuz polskiego pochodzenia mieszkający w Polsce od 12 lat. Jego żywiołem jest obraz w najróżniejszej formie: film korporacyjny i wizerunkowy, dokument, reportaż, instruktaż, artystyczne projekty foto/wideo. Część z tych prac była prezentowana na festiwalach we Francji, Hiszpanii, Rumunii i Portugalii.

Jeantaffin2
Amzer-Zo
 
Par-dessous
les jupons de ma mère
les cartes postales
les courriers aériens de mon père,
semblent sourdre
à l'ombre d'un parasol
dans la verdure picotante de l'océan,
une meule de vent bleu
et puis Antoine
des bouteilles
un gâteau derrière son joli derrière,
là!

Gabrielle Grenier
Hétérotopie:
 
Notre imaginaire est-il influencé, voire, formaté, par les lieux qui nous entourent ? Comment peut-on contourner ces marquages blancs tracés sur le béton ?
Au travers de son travail photographique, Gabrielle Grenier tente de questionner la relation entre l'Homme et son environnement moderne. En confrontant des images de différentes origines, l'artiste cherche le point de rencontre entre contenant et contenu.
Des lieux standardisés (comme les non lieux) peuvent se confondre dans une réalité moins tangible.
C'est ainsi que sont créés de nouveaux paysages poétiques, remplis de désirs, de rêves et de souvenirs.

 
Bio
La fiction peut être vraie. Que ce soit dans ses vidéos ou dans ses photographies, Gabrielle met la temporalité à l’épreuve. Elle tente de raconter des histoires qui semblent s’être arrêtées dans le temps mais que chacun peut rencontrer. La grande Histoire ne semble être qu’une rumeur au regard de nos récits personnels qu’elle met en scène.
Diplômée en juin 2016 de l’Ecole Nationale Supérieure d’art de Bourges, elle a récemment présenté son travail à la Biennale Off de Dakar dans une exposition collective au sein de la résidence artistique, Villa Saloum.
 
Diplômée en juin 2016 de l’Ecole Nationale Supérieure d’art de Bourges, elle a récemment présenté son travail à la Biennale Off de Dakar dans une exposition collective au sein de la résidence artistique, Villa Saloum.


 






 

Événements autour de vous


Vidéos

Liens utiles