Le lauréat du Prix Galien 2016, Pawel Zajdel, a effectué son séjour en France en Novembre dernier avec l’appui financier de l’ambassade de France en Pologne. Il a pu rencontrer les chimistes français de l'Institut des biomatériaux Max Mousseron, Université de Montpellier, avec qui il mène des recherches sur des molécules innovantes à activité anti-dengue. Ces types de molécules peuvent inverser les déficits de mémoire associés aux maladies neurodégénératives, y compris la maladie d'Alzheimer ou de Parkinson.

Cette coopération permet d'utiliser des méthodes de synthèse organique à haut rendement, également en chimie des fluides, pour obtenir des bibliothèques de molécules innovantes. De plus, des études menées avec des biochimistes de l'Institut de Génomique Fonctionnelle du CNRS (Montpellier) et des pharmacologues de l'Université de Clermont Auvergne permettent de vérifier des hypothèses en évaluant l'activité de composés dans des bio essais pharmacologiques in vitro et in vivo.

Ce séjour a également été l'occasion de présenter et de discuter des résultats de la recherche de composés dotés d'un mécanisme d'action multiforme et fonctionnellement sélectif pour une thérapie plus efficace des troubles psychiatriques et neurodégénératifs. Le lauréat a ainsi donné des conférences à l'Université de Montpellier et Paris-Sud sur ce sujet.


Liens utiles