Seconde édition de la Nuit des Idées – L’imagination au pouvoir

25 janvier
2018
Varsovie
La circulation des idées doit s’affranchir des frontières, des fuseaux horaires et des disciplines. C’est le concept de « la Nuit des idées », porté par l’Institut Français. Son objectif est de rassembler des personnalités de tous horizons -artistes, intellectuels, chercheurs pour évoquer ensemble les grands enjeux du monde. La dernière édition a mobilisé, la même soirée, 100 villes dans 70 pays pour près de 180.000 participants.

Nous vous invitons à nouveau cette année à cette Fête de la pensée à Varsovie. Le thème commun de « l’Imagination au pouvoir », un des slogans de mai 68 en France, en sera le fil rouge. Nous échangerons sur la puissance des utopies, de la création, de l’imaginaire, et sur les questions posées par les événements de l’année 68 en Europe et de leurs échos contemporains.
Après une première édition réalisée à l’Institut National de l’Audiovisuel, la seconde édition polonaise de la Nuit des idées se développe en parcours dans la capitale pour créer des rencontres entre les penseurs et un large public.

Ce parcours sera l’occasion de faire « travailler son imaginaire » avec un prélude aux débats, organisé sur les réseaux sociaux et portant sur la résonance et les traductions possibles de « l’imagination au pouvoir » en polonais, un concours permettant de visiter les coulisses de l’Opéra national (à l’occasion de la première de la représentation de Pelléas et Mélisande de Claude Debussy) et enfin une « chasse au trésor » (il s’agira de trouver dans les collections de la Galerie Nationale Zachęta, ouverte gratuitement au public toute la journée, une œuvre emblématique des relations franco-polonaises. Le public sera acteur et compositeur de cette édition ! ). La visite à Zachęta sera également l’occasion de découvrir l’installation des néons de Sarkis organisée en partenariat avec l’Institut français de Pologne.

Les territoires de l’imagination dans la création artistique seront explorés à partir de l’œuvre de Rachel Poignant présentée au musée national Krolikarnia. Au programme, une visite de l’exposition Générations avec sa commissaire Anka Ptaszkowska et un débat animé par Jean-François Chevrier, critique d’art. « L’Imagination au pouvoir » est ici abordée depuis le prisme créatif ou comment l’artiste applique la puissance de son imagination aux matériaux qu’elle travaille.

A l’issue de la projection au cinéma Muranow du film de Michel Hazanavicius intitulé Le Redoutable,  consacré au cinéaste Jean-Luc Godard dans l’atmosphère de mai 68, en avant-première à Varsovie, un débat sur l’impact de l’année 1968 en Europe aura lieu. L'avant-première est organisée en partenariat avec Film Point Group, le distributeur du film en Pologne. Michel Hazanavicius sera présent à la projection du film et participera u débat.

Le thème commun choisi cette année est « L’imagination au pouvoir ». Alors que nous fêtons les 50 ans de 1968, cette date réfère à des évènements différents en Europe du Centre-Est et en France. Sur le plan culturel, il y a bien des éléments communs d’évolution, comme la mise en avant révolutionnaire de l’individu et de ses sens. Mais l’année 1968, c’est aussi l’invasion de la Tchécoslovaquie par les armées du pacte de Varsovie, la campagne antisémite et anti-intellectuelle en Pologne, etc... L’imagination au pouvoir, ici, rime aussi avec les ravages faits par les utopies, avec le décrochage idéologique de la réalité.
 
Débat public
Prévue pour 60 à 90 minutes, la table-ronde doit rendre la pluralité des mémoires de cette époque. Nous discuterons des aspects de la transformation anthropologique de l’individu en Occident, des évolutions de la position des femmes, de l'histoire et de la peur et de l'immigration de Pologne, du souvenir de ceux qui sont restés, ainsi que des perspectives plus larges au niveau européen.

Les participations prévues:
Pierre Lévy, Ambassadeur de France en Pologne
Michel Hazanavicus, réalisateur
Bernard Perret, économiste et anthropologue
Ewa Winnicka, journaliste
Zofia Zalewska, anthropologue
Les discussions seront modérées par Nicolas Masłowski (directeur du Centre de civilisation et d’études francophones).


Programme de « la Nuit des idées »
 

12h00- 20h00 
« Chasse au trésor », Galerie Nationale Zachęta 
(Plus d'informations prochainement sur www.institutfrancais.pl)
 
 14h00 Visite des coulisses de l’Opéra national (en polonais).
(Plus d'informations prochainement sur www.institutfrancais.pl)
 
17h00 Visite de l’exposition Générations avec sa commissaire Anka Ptaszkowska et un débat animé par Jean-François Chevrier, critique d’art.
En savoir plus sur  www.krolikarnia.mnw.art.pl

Modérateur du débat : Jean-François Chevrier
Invité​s : Rachel Poignant, Anka Ptaszkowska, Benoit Casas, Agnieszka Tarasiuk, Bénédicte Duvernay, Adrien Malcor
 
18h15 Projection au cinéma Muranow du film de Michel Hazanavicius intitulé Le Redoutable
Débat sur l’impact de l’année 1968 en Europe, en savoir plus sur : www.kinomuranow.pl

Modérateur du débat : Nicolas Maslowski
Invité​s :  Pierre Lévy, Michel Hazanavicus, Bernard Perret, Ewa Winnicka et Zofia Zaleska

Les places gratuites sont à retirer à la caisse du cinéma Muranow du 22 au 24 janvier 2018.
 
 

Pierre Lévy est ambassadeur de France en Pologne. Il a été directeur de l'Union européenne au Quai d'Orsay1 après avoir été ambassadeur de France en République tchèque. Ancien élève de l'École nationale d'administration (promotion Solidarité), il occupe divers postes en administration centrale et en cabinet ministériel. Il était auparavant directeur du centre d’analyse et de prévision (C.A.P.) du ministère des affaires étrangères et européennes (2005-2009)

Bernard Perret est socio-économiste et anthropologue. Il est enseignant à l'Institut catholique de Paris. Il est membre du comité de rédaction de la revue Esprit. Ses thèmes de recherche portent sur l'évaluation des politiques publiques, le développement durable, l'anthropologie économique, les questions spirituelles et religieuses.

Ewa Winnicka est une journaliste polonaise, chroniqueuse pour l'hebdomadaire Polityka. Récipiendaire à deux reprises du Prix Grand Press: elle a reçu le Prix Littéraire d'auteur Gryfia 2015. Actuellement, elle travaille sur un livre sur l'année 1968 en Europe avec Cezary Łazarewicz.

Nicolas Maslowski, est le directeur du centre de civilisation française et d’études francophones en Pologne, qui est une institution franco-polonaise. Sociologue et politologue, il a travaillé auparavant à l'EHESS et à l’Université Charles de Prague. Il travaille entre autres sur l’Europe centrale et les questions de mémoire collective.
 

Événements autour de vous


15
décembre

Liens utiles