Séminaire franco-polonais d'histoire

25 avril
2019
Cracovie
Jeudi 25 avril 2019
à 17h00
Institut d'Histoire de l'Université Jagellonne, salle 212 (2e étage)
ul. Gołębia 13

"La comtesse du Barry, favorite du roi Louis XV - 1768-1774"
Dr. Rafał Niedziela

 
 
Madame du Barry, Jeanne Bécu, Mademoiselle de Vaubernier, comtesse du Barry ou Marie-Jeanne, devenue comtesse du Barry - dernière favorite du roi. Elle est devenue officiellement favorite du roi Louis XV après sa présentation à la cour en 1769. Venue au monde en tant qu'enfant illégitime, elle a été élevée en pension dans un couvent et a dû ensuite gagner sa vie. Cette magnifique jeune femme, enjouée et espiègle a su charmer dans les règles de l'art par ses compétences variées. Madame du Barry s'est retrouvée dans un nouveau rôle et a commencé à utiliser son influence pour soutenir l'art et la culture. Son style est devenu célèbre. C'est par l'instigation de son amour pour la comtesse, que le roi acheva, la construction du palais du Petit Trianon, à l'origine commencé pour la marquise de Pompadour. Madame du Barry a pris goût au siège royal à Louveciennes, où elle a embauché une foule de peintres et d'architectes remarquables.
 
Quand le roi mourut, Du Barry fut conduite au couvent du Pont-aux-Dames. Elle a pu finalement obtenir la grâce de Louis XVI. Elle a quitté le couvent et s'est installée dans une propriété rurale. Là-bas, elle a vécue quelques romances et a aidé des amis aristocrates pendant la révolution. C'est son amour pour les bijoux qui l'a conduite à sa propre perte. En effet, son voyage à Londres pour récupérer des diamants et bijoux volés chez elle, a attiré l'attention des révolutionnaires. Son palais a été réquisitionné et, quand elle est revenue, elle a d’abord été arrêtée et emprisonnée, puis elle a été jugée devant le tribunal révolutionnaire, où elle a été condamnée à mort par guillotine. Avant sa mort, en espérant le pardon qui lui avait été promis en échange d'informations, elle révéla  l'endroit de stockage de ses biens et bijoux. Sur l'échafaud, elle a crié et demandé une grâce qui n'a pas été accordée. Ses dernières paroles auraient été : "Encore un moment, Monsieur le bourreau, un petit moment !".
Madame le Barry est accusée dans l'historiographie française d'avoir ruiné la France, mais son influence a durablement et positivement affecté la culture française.

Docteur Rafał Niedziela, Département d'histoire universelle moderne. Thèmes de recherche : journalisme et poésie politique de l'époque saxonne (1697-1763), histoire de la France des XVIIe et XVIIIe siècles. Auteur notamment de la monographie "Paris avant la révolution (1774-1789). L'image de la ville aux yeux des étrangers".
 

Événements autour de vous


Liens utiles