Vous avez choisi de poursuivre vos études en France ?
Voici quelques informations utiles à la préparation de votre départ et à votre installation. Nous vous souhaitons un excellent séjour en France !



Comment obtenir un logement en résidence universitaire ?

La demande de logement en résidence universitaire gérée par les CROUS est à effectuer avant les résultats d’examen ou d’admission dans des formations spécifiques. Il ne faut donc pas attendre les résultats du baccalauréat, des examens ou des admissions dans l’établissement supérieur de votre choix ! La demande de logement en résidence universitaire est le deuxième volet du Dossier Social Etudiant (DSE) commun à une demande de bourse. La saisie doit être effectuée entre le 15 janvier et le 30 avril précédant la rentrée universitaire sur le site internet www.etudiant.gouv.fr. Chaque étudiant constitue un dossier unique même s’il est candidat à l’entrée dans plusieurs établissements ou s’il sollicite plusieurs aides, quelle que soit l’académie. Dans les 15 jours suivant votre demande sur internet, le CROUS vous enverra en retour un dossier papier qui récapitule des informations que vous aurez saisies. Il faudra renvoyer au CROUS ce dossier signé avec les pièces justificatives demandées. Dès validation des informations que vous aurez fournies en retournant votre dossier, le CROUS vous enverra par courrier une réponse sur la suite donnée à votre demande: renouvellement, rejet ou attente de décision. Les étudiants étrangers venant en France faire des études et désirant un hébergement en résidence universitaire doivent consulter le site internet du CROUS de l’académie dans laquelle ils feront leurs études avant de faire leur demande.

Plus d'informations sur  www.messervices.etudiant.gouv.fr

Comment  trouver des offres de logement en ville ?

Vous pouvez consulter des annonces directement au service logement du CROUS, et de plus en plus le site web du CROUS. Les annonces étant réservées exclusivement aux étudiants, toutes les informations (coordonnées du propriétaire, adresse du logement…) ne sont pas affichées. Pour les obtenir, il vous faudra justifier de votre statut étudiant en suivant la procédure suivante :

  • Inscrivez-vous en créant votre compte personnel et en choisissant un code d’accès personnel.
  • Transmettez au CROUS les pièces justificatives de votre statut d’étudiant (carte étudiant, certificat de scolarité, ou bien relevé de note du bac si vous venez d’être reçu(e)…).
  • Vous pouvez soit les télécharger directement sur le formulaire d’inscription du site, soit les envoyer par courrier, soit les remettre directement au point logement du CROUS.
  • Les services du CROUS valideront votre code personnel au vu de ces documents.
Plus d'informations sur  www.messervices.etudiant.gouv.fr


Comment bénéficier des aides au logement ?

Elles sont de deux types: l’APL (Aide Personnalisée au Logement) et l’ALS (Allocation Logement à caractère social). Les étudiants en bénéficient au même titre que tout citoyen. Elles sont versées par les allocations familiales (CAF). Pour bénéficier de l’APL, il faut être locataire à titre principal du logement, faisant l’objet d’une convention entre son propriétaire et l’Etat. Son montant est variable. L’allocation est calculée en fonction des ressources, de la taille de la famille, du lieu de résidence, du montant du loyer et du statut d’occupation. Pour les étudiants, un plancher des revenus est appliqué. Depuis janvier 1993, l’ALS touche ceux qui ont des revenus modestes, sans distinction de résidence, d’âge ou de situation professionnelle. Dans les deux cas, l’étudiant doit être locataire, sous-locataire ou colocataire d’un logement. Son logement doit être sa résidence principale et le bail établi au nom de l’occupant.

Pour plus de renseignements, contactez votre Caisse d’Allocation Familiales : www.caf.fr


Est-ce que je peux obtenir une bourse sur critères sociaux ?

Si vous avez des ressources limitées, vous avez peut-être droit à une bourse sur critères sociaux pour vous aider à financer vos études dans une formation supérieure relevant du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche ou du ministère de la culture et de la communication.

Conditions générales d’attribution d’une bourse de l’enseignement supérieur www.messervices.etudiant.gouv.fr


La sécurité sociale étudiante et les mutuelles

La protection médicale française, assurée par la Sécurité sociale, est de bonne qualité : elle permet d’obtenir le remboursement d’une partie des frais médicaux pour une cotisation étudiante de base de 198 euros en 2010. Cette adhésion se fait dans l’établissement d’enseignement au moment de l’inscription administrative. Elle est obligatoire pour les étudiants non européens. Les étudiants ressortissants de l’Espace Économique Européen en sont dispensés dès lors qu’ils sont titulaires pour toute l’année universitaire d’une carte européenne d’assurance maladie (informations en polonais : www.nfz.gov.pl/ekuz), ou d’une attestation d’assurance privée couvrant l’ensemble des risques médicaux sans restrictions tarifaires. La Sécurité sociale rembourse en moyenne 60% des dépenses de maladie. A côté de ce système obligatoire, des mutuelles étudiantes permettent, à partir de 110 euros, de compléter cette couverture jusqu’à la gratuité complète des soins.

Les deux principales mutuelle étudiantes sont :

  • La LMDE (La Mutuelle des Étudiants)
  • L’USEM, qui regroupe 10 mutuelles étudiantes régionales

Pour bénéficier de la Sécurité sociale “étudiante”, les étudiants doivent être âgés de moins de 28 ans et être inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur agréé pendant au moins 4 mois. Pour tous les autres étudiants (durée d’études de moins de 4 mois, étudiants dans un établissement non agréé), une assurance maladie personnelle volontaire doit être souscrite auprès d’une compagnie d’assurance privée. En France, le montant d’une telle assurance est compris entre 150 et 550 euros par an. Les étudiants âgés de plus de 28 ans bénéficient sous certaines conditions de la Couverture Médicale Universelle (CMU) et acquittent alors une cotisation annuelle particulière.

Les services d’accueil des établissements

L’arrivée dans un nouveau pays est souvent délicate. De nombreux établissements ont donc mis au point des dispositifs d’accueil destinés à leurs étudiants internationaux. Ces dispositifs sont variés : ils peuvent comprendre l’accueil à l’aéroport, la réservation de logement, un suivi personnalisé, un tutorat ou des cours de français langue étrangère. Les PRES, les universités et les écoles sont à votre service. Le Catalogue Campus France propose pour chaque établissement doté d’un service d’accueil une fiche d’information spécifique qui détaille le dispositif dont vous pourrez bénéficier.

Plus d'information sur www.campusfrance.org


Où se nourrir ?

Les restaurants universitaires sont ouverts à tous les étudiants inscrits dans un établissement d’Enseignement supérieur agréé par la sécurité sociale. Ils sont situés à proximité des sites universitaires. On trouve même des cafétérias dans l’enceinte des facultés pour satisfaire un petit creux entre les cours. L’égalité des chances, c’est aussi la possibilité d’étudier libéré des contraintes matérielles essentielles. Grâce aux restos U, les étudiants issus de tous les milieux ont la possibilité de prendre à l’extérieur de chez eux un repas par jour pour 3 €. C’est une véritable mission de service public, une aide matérielle financée par l’Etat à travers le CNOUS et les CROUS. Selon vos envies, le CROUS vous propose des repas complets et un ensemble des formules et plats diversifiés. Pour 3 € seulement (tarif 2010-2011), vous pouvez manger un repas complet composé d’une entrée, d’un plat chaud et d’un dessert.

Consulter la liste des resto’U www.etudiant.gouv.fr


Comment trouver un travail pendant ses études ?

Les étudiants à la recherche d’un emploi temporaire peuvent s’adresser au service des emplois temporaires (ou service jobs étudiants). Les services des emplois temporaires des CROUS (ETE) sont des intermédiaires entre employeurs et étudiants. Ils communiquent par voie d’affichage ou Internet des emplois à temps partiel ou occasionnels pendant l’année universitaire généralement rémunérés au SMIC. Il s’agit de gardes d’enfants et de cours particuliers, mais également d’emplois de caissières, de veilleurs de nuit, d’emplois dans la restauration et la vente. Ces petits travaux n’assurent en aucun cas des revenus réguliers servant à financer les études. Le service offre également des emplois, parfois à temps complet, pendant les petites vacances (Noël, février, pâques) et les vacances d’été. Enfin, le service E.T.E. propose des stages nationaux dans les services techniques dépendant de la défense nationale (stages armées-jeunesse). Le plus souvent les offres d’emplois sont consultables en ligne, sur les sites des CROUS. Elles peuvent être également affichées dans les services Emplois temporaires des CROUS. Le plus souvent les offres d’emplois sont consultables en ligne, sur les sites des CROUS. Elles peuvent être également affichées dans les services Emplois temporaires des CROUS.

Gérer son argent

En France, comme dans 15 autres pays de l’Union européenne, la monnaie est l’Euro. Les étudiants internationaux peuvent ouvrir un compte bancaire de “non-résident” (en Euro ou dans une autre devise) ou de “résident” (également en euro ou dans une autre devise) si la durée du séjour le justifie. Il peut être utile d’interroger votre banque habituelle pour savoir si elle est associée à un réseau français, ce qui peut faciliter l’ouverture du compte (parfois même avant votre arrivée en France) et les transferts de fonds. Le RIB (Relevé d’Identité Bancaire), fourni à votre demande par la banque, est souvent nécessaire pour tout paiement ou retrait extérieur sur votre compte bancaire (versement de salaire, autorisation de prélèvement direct de vos factures…). Les principales cartes bancaires (Visa et Mastercard) sont acceptées par la plupart des commerçants français, souvent à partir de 15 euros. On trouve partout des distributeurs de billets de banque. Les paiements en argent liquide s’effectuent en euros exclusivement.

Se cultiver et se distraire

Tous les lieux culturels pratiquent une réduction pour les étudiants et proposent des formules d’abonnement. 5 000 salles de cinéma, 33 000 représentations par an (théâtres nationaux, centres dramatiques nationaux, scènes nationales, théâtres privés), 1 200 musées, sans oublier les festivals de musique, les concerts et toutes les manifestations diverses couvrant tous les domaines : aussi bien à Paris qu’en province, tous est là pour vous distraire et pour vous cultiver. Les établissements d’enseignement supérieur sont  souvent au cœur des cités, à proximité immédiate de la vie culturelle et sociale des villes françaises : musées, librairies, cinéma, théâtres ou cafés ne sont jamais très loin. Le statut d’étudiant facilite également la pratique des sports : il donne un accès privilégié aux installations sportives et les associations sportives sont très actives dans les écoles et les universités.

Comment se déplacer en France ?

Il est vraiment facile de se déplacer en France…

En train

La France dispose d’un des réseaux ferroviaires les plus performants au monde et confortables, grâce notamment aux trains à grande vitesse (TGV). Il est donc facile de se déplacer d’une ville à l’autre, même sur de longues distances : 4 heures de train seulement séparent Marseille, à l’extrême sud, de Lille, à l’extrême nord du pays (environ 1 000 km).

Grâce au TGV, Paris est à une heure de Lille ou d’Orléans, deux heures de Lyon, de Nantes, de Poitiers, de Rennes ou de Dijon, trois heures de Marseille, de Montpellier ou de La Rochelle.

Par avion

De nombreuses lignes aériennes internationales ou intérieures au départ de chaque grande ville française permettent de rejoindre dans de bonnes conditions n’importe quel endroit du globe.

En voiture

Les infrastructures routières et autoroutières sont également d’excellente qualité, avec un réseau de routes secondaires pittoresques qui permettent de découvrir le charme d’une France rurale, plus naturelle.

Vous pourrez utiliser en France votre permis de conduire national. La vitesse est limitée à 30, 40 ou 50 km/h dans les villes, à 90 km/h sur route et à 130 km/h sur autoroute. Tout véhicule à moteur doit être assuré.

Transports en commun urbains

La plupart des villes ont installé un système de réseau de vélos en libre service, facile d’accès et bon marché.
Dans la plupart des villes de province, les transports en commun sont assurés par les autobus ou par le tramway. Les villes de Marseille, Lyon, Lille, Toulouse et Paris ont un métro.
Le métro parisien, très développé, reste le moyen de transport privilégié dans la capitale. Prolongé par le Réseau Express Régional (RER), il dessert Paris et ses banlieues (jusqu’à 30 km).

En taxi

Les tarifs pratiqués par les taxis sont strictement contrôlés en France, ils sont plutôt élevés en regard des standards internationaux. Toutes les voitures sont équipées de compteur (attention, celles qui n’en ont pas sont de faux taxis, évitez-les absolument).

Dołącz do nas

Campus France Polska

Liens utiles